livre d'or 2007

posté le 06/02/2007 par catherine

allez souris souris moi ....
posté le 17/01/2007 par badchris

17 janvier 2007, un peu triste comme "anniversaire"... mais aussi, comment ne pas y penser ?

Olive is not dead,
Lovliv for ever
posté le 07/01/2007 par Trambert le corsaire

Je me souviens...
de parties d'acide dans un magnifique appart de Neuilly, animées d'une mascotte déguisée en gerboise du désert, de fêtes et de courses dans Paris à chercher du Sidi-brahim au milieu de la nuit.
Je me souviens...
de cette folle initiative d'intégrer un Pierrot lunaire dans ton spectacle du Casino de Paris, au parquet en pente, dans une confusion et un silence abyssinal, improvisée quelques jours avant, dans un minuscule studio à Breghet Sabin.
Je me souviens de ...
de ton don à déjouer les pièges des Blancs à l'assaut des Noirs, aux échecs, à l'aide de tes précieux cavaliers; notamment aussi celui de Grand Pas du Seigneur des anneaux auquel tu t'identifiait, sur les sons de Lord of the rings de Génésis.
Je me souviens ...
d'une étrange aprés-midi de Brown sugar, trouvé dans un chiottes d'un bar de Montparnasse, à s'éclater aux décibels de Weber et Berlioz, dans ton repaire du 19éme.
Je me souviens encore...
comme nul autre ne sait le faire, comment tu interpretais si bien Neil Young, assis en tailleur, à jouer inlassablement pendant des heures.
Merci, Olive, de ces moments de bonheur, où l'on avait pas besoin encore d'être intelligent, sans toutes ces combines et ces ruses, aujourd'hui, pour accomplir son destin.
Boum Chiva Shankar, Olive.
Bertrand.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site